Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
❥ヅ O'ea Calinaud, Happycultrice

❥ヅ O'ea Calinaud, Happycultrice

Bienvenue à l'O'easis, mon oasis personnel, passionnément ...

Conseils 2b - Précisions par rapport à la liste

Précisions par rapport à la liste

 Les tubes

Plusieurs marques de peinture existent sur le territoire, comparez les prix  car ils varient énormément. Certains pigments sont chers parce qu’ils sont concentrés, dans ce cas le petit tube de 20ml suffit.

Les étoiles sur le devant du tube définissent la qualité de la couleur ; le carré, s’il est plein signifie que la peinture est opaque, sinon, qu’elle est transparente ou à demie transparente.

Dans tous les cas la mention huile extra-fine est précisée.

  • Le blanc de titane : est utilisé le plus souvent, car il est opaque. Je l’emploie abondamment pour éclaircir les tonalités, j’achète donc le gros tube. J’ai également un tube moyen (60ml) de blanc de zinc, transparent, pour des effets cristallins. Avec la pratique, vous l’expérimenterez ou pas.
  • Le rouge de cadmium : il est plus cher mais vous n’en utiliserez qu’une pointe à chaque fois car il est très concentré. Un petit tube de 20ml suffit amplement.
  • Le laque de garance : c’est un rouge foncé, je le préfère au cramoisie d’alizarine.
  • Le vert émeraude : je l’utilise tel quel et je le mélange plus ou moins avec les jaunes pour trouver différents verts clairs.
  • Le bleu outremer : foncé, je le préfère au bleu orthensia qui contient plus de rouge mais qui tâche fortement. J’aime aussi le bleu saphir pour traduire l’énergie de la mer.
  • L’orangé de mars : qui tente à disparaître, je m’en sert  pour  la couleur de la peau. Si vous ne le trouvez pas, vous pouvez le remplacer par la terre d’ombre brûlée.
  • La terre d’ombre naturelle : je ne l’utilise que très rarement, pour ainsi dire jamais.

Les pinceaux

Privilégiez les pinceaux de marques, ils sont plus onéreux à l’achat mais de qualité supérieure. N’achetez surtout pas de pinceaux à poils synthétiques qui s’ébouriffent  et avec lesquels la précision et la beauté du trait sont pénibles à réussir.

Avec le temps, vous définirez le type et la grandeur du pinceau que vous utiliserez le plus.

Le Raphael Kaerell N°1 est très fin, il sert entre autre à signer les œuvres terminées.

Une variété de pinceau n’est pas mentionnée dans la liste, c’est le pinceau éventail. Je m’en sert pour fondre les couleurs les unes aux autres et pour lisser la peinture.

Les liquides

Ils sont moins chers à la quincaillerie qu’en station en général. Vous pouvez prendre du White Spirit à la place de l’Essence de thérébenthine.

Les liquides sont utilisés pour diluer la peinture, la thérébenthine ou white spirit sert aussi pour le nettoyage des pinceaux.

La palette : elle est nécessairement blanche pour rendre les couleurs telles qu’elles sont. Les assiettes en plastiques sont pratiques car jetables. Les pigments sèchent moins vite lorsque la palette est recouverte d’un film plastique.

Les bocaux : autre ajout à la liste. De type pots de confiture, ils contiennent l’essence de thérébenthine ou white spirit  pour y tremper les pinceaux. Plus petits, ils conservent l’huile de lin.


Et Voilà !

Avec tout ça, vous êtes fins prêts !

A la semaine prochaine pour les techniques de report de dessin !!


Partager cet article

Commenter cet article